La trajectoire des comètes de Julian Marchais (Poèmes)

 

563738_524595274263551_64807317_n

 

 

Il existe, à mon sens, deux catalyseurs de vie : les femmes et les voyages qui, parfois, vont de pair.

Ils ont ceci en commun qu’ils forment et entretiennent la jeunesse. Ils enseignent la majeure partie de ce qui nous rend meilleur, surtout nous les hommes.

Ceci est le témoignage de ce que j’ai appris à ce jour, et de tout ce que j’ai encore à apprendre pour devenir meilleur humain, justement !

 

Extrait  1  Réflexions :

 

La Prière

 

Un jour viendra, trop tôt, où je ne serais plus poète,

Quand la source des mots en moi sera tarie,

Et les mille couleurs illuminant ma tête,

Auront toute la fadeur des ombres de la nuit.

Quand sera advenu de mon âme juvénile,

Qui cherchait à étendre toute sa déraison,

Une conscience sublime s’abreuvant au pistil

Et parcourant l’Éther au rythme des saisons,

Quand d’avoir tutoyé ce magnifique rêve,

Plus grand que l’horizon, sans cacher les voyages,

Que mon esprit voguant vers l’altérité sans trêve

Sera, rassasié, assis parmi les sages,

Lorsqu’enfin sonnera la cloche fatidique

Le glas ou le trépas de ma belle conscience,

Emmène-moi sans larmes sous ton aile magique

Grandir encore un peu à l’ombre des silences.

 

Extrait 2 : Renaissances

 

Lakes

 

Il est un lieu magique où les âges n’ont pas prise,

Un espace sauvage et encore hors du temps.

Aux bordures des chemins, la nature insoumise

Concède au genre humain l’espace d’un instant.

Des vallées fendues par un rideau opaque

Émergent doucement des monts évanescents

Qui ruissellent sous la pluie et chantent sous le vent.

Des miroirs d’opale de vieux squelettes graciles

Tendent vers le ciel leur long bras tortueux

Dans une dans macabre dont les ombres vacillent,

Adressent à la bruyère leurs chants mystérieux.

Les empreintes de mille majestueux géants

Pleurent des lits de mousse hérissés de torrents

S’en allant, immobiles, jusqu’à la fin des temps.

Le vent, la pluie, la neige, et les pas des troupeaux

Creusent des lits de larmes au tréfonds des vallées,

Caressent la montagne et, pour l’apprivoiser,

Érigent des châteaux, des murs et des tombeaux.

 

Mon avis :

 

La trajectoire des comètes de Julian Marchais est un véritable chemin de vie en toute humilité. Dans le préambule, il se définit comme un Ouvre-Porte, c’est tout à fait cela.

Au fil des pages, les portes s’entrouvrent sous sa plume, chaque poésie est un juste et simple regard sur le monde, notre monde.  À chacun de nous d’y découvrir et d’y puiser quelques belles réflexions et de s’y sentir un peu chez lui.

Pour terminer, allons donc, tous « respirer les étoiles » sous cette jolie plume, la trajectoire des comètes, un très beau recueil à découvrir.

Je ne résiste pas à vous mettre un autre extrait que j’aime beaucoup :

 

Poussières

 

Caresser le sillage des années de dentelle,

Tutoyer les géants dedans leur long sommeil

Pour aller voir où la folie touche le ciel.

Et sentir les abysses sous les pas du soleil.

Respirer des étoiles la poudre éternelle,

Repousser les musiques promises au néant,

Dans les autres voyages où nos tristes ailes

Pleurent les complaintes des possibles béants.

Arrêter l’horizon avant le convenable

Et partir par-delà dans la seule limite

De tes rêves boursouflés de cette insoutenable

Impudeur où les temps maudits s’effritent.

Goûter dans ta bouche l’insanité sublime,

Façonnée de tes mains comme une pure argile

D’où surgissent des mondes aux accents intimes,

Nourris aux couleurs de passions indélébiles.

A la bise qui agite le sinistre feuillage

Des vergers anémiques de vos illusions

Préférer les tornades des âmes volages

Dans les voiles trouées de notre déraison.

 

A noter également  le très beau dessin de couverture de Sébastian Marzin

 

412UwjG++AL._SY344_BO1,204,203,200_

Un immense merci aux Editions Baudelaire pour cette très belle découverte.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s